Morbihan : des médecins exercent leur vocation sur des îles isolées

Ils sont médecins généralistes et ont décidé d’officier sur une île. Le tableau paraît séduisant mais au quotidien, les intéressés ont parfois le vague à l’âme, sur l’Île-aux-Moines, dans le Golfe du Morbihan. Si la population s’élève à 6 000 habitants l’été, elle chute à 600 l’hiver. Christine Hochard est arrivée il y a quelques semaines et elle est l’unique docteure de l’île. Elle précise que ce n’est pas le côté insulaire qui l’a poussée à s’installer mais le fait d’emménager "dans un petit village et de retrouver cet esprit du médecin de famille, d’autrefois, où on connaît les gens". Un médecin présent depuis plus de 30 ans À 30 kilomètres de Belle-Île-en-Mer, toujours dans le Morbihan, les îles d’Houat et d’Hoédic sont encore plus isolées et ne comptent que 300 habitants en plein hiver. Richard Puydupin, un autre médecin, partage son temps entre ces deux îles depuis plus de 30 ans. Pour lui, c’est toujours un plaisir. "J’ai toujours une émotion positive quand je viens faire mes consultations avec mon propre bateau l’été, avec une arrivée sur une plage qu’on pourrait imaginer déserte", explique-t-il. Sur les îles, le temps s’écoule plus lentement, la population est souvent assez âgée. Ainsi, la présence de ces professionnels est d’autant plus appréciée.