Moratoire sur la taxe carburant : "C'est juste pour endormir le monde, ce n'est pas ce qu'on attend", réagit un "gilet jaune"

franceinfo, Matthieu Mondoloni
Alors que le gouvernement envisage un moratoire sur la hausse de la taxe sur les carburants au 1er janvier, la mobilisation des "gilets jaunes" se poursuit en Haute-Loire, près du Puy-en-Velay, où la réponse de Matignon semble très insuffisante.

La mobilisation des "gilets jaunes" se poursuit, mardi 4 décembre en Haute-Loire, au rond-point de Blavozy à quelques kilomètres du Puy-en-Velay. L'annonce imminente d'un moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants au 1er janvier ne semble pas suffire à calmer leur colère, loin s'en faut.

Une pause sur la hausse des taxes ne change rien pour les manifestants, abrités sous une grande tente de fortune. Roger est au chômage depuis qu'il a perdu son emploi en contrat aidé. "Ce n'est pas ce qu'on attend. Là, c'est juste pour endormir le monde", déclare-t-il. Selon ce manifestant de Haute-Loire, "Emmanuel Macron aurait dû agir plus vite. Il aurait dû le faire dès le départ. Maintenant, au point où ça en est, on attend tout simplement qu'il dégage."

"Tout doit être changé"

Assise sous la tente, Sandra approuve. Cette manifestante a également passé la nuit sur le rond-point. Pour elle aussi, ce moratoire arrive beaucoup trop tard. "Ce que l'on attend, c'est un changement radical du gouvernement, de tous les ministres, d'Emmanuel Macron, lance-t-elle. Tout doit être changé pour recommencer à zéro, sur de bonnes bases parce que cela ne changera rien. On n'y croit plus."

Ces "gilets jaunes" du rond-point (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser :