Quand la morale s'immisce dans l'art, le coup de griffe d'Anne Rosencher