Avec Moonlight, nous voulons « fournir une large gamme de services de communication et de navigation liés à l’exploration de la Lune »

·1 min de lecture

Dans le contexte d'un programme d'exploration lunaire accéléré au niveau international, l'ESA s'est engagée dans plusieurs projets et programmes forts pour permettre à l'Europe de jouer un rôle à court et moyen terme. Et surtout d’être un partenaire indispensable. C’est notamment le cas avec l’atterrisseur lunaire polyvalent EL3, autonome et capable de transporter jusqu'à 1,7 tonne de fret vers n'importe quel endroit de la surface lunaire, qui pourrait servir à la logistique des missions Artemis. C’est aussi le cas du projet LCNS (Lunar Communications and Navigation Services), dans le cadre de l’initiative Moonlight qui prévoit la création d’une « constellation de satellites lunaires commercialement viable pour fournir des services de télécommunications et de navigation pour les missions sur la Lune », nous explique Élodie Viau, directrice des Télécommunications et des Applications intégrées à l’Agence spatiale européenne (ESA).

Pour l’heure, « il s’agit d’une phase conceptuelle et nous avons lancé des études approfondies avec des consortiums industriels, déclare Élodie Viau, nous avons une idée précise de ce que nous voulons développer avec eux ». L’idée principale est de fournir un système ouvert accueillant toute une gamme de « services de communication et de navigation liés à lexploration lunaire ». Ces services s’adresseraient aux « dizaines d’équipes internationales, institutionnelles et commerciales qui prévoient denvoyer des missions sur la Lune, et envisagent une présence humaine permanente ». L’ESA a mis en compétition deux consortiums d’entreprise pour définir en détail la « prestation de services de télécommunications et de navigation pour les missions sur la Lune » : SSTL (Surrey Satellite Technology Ltd) sera à la tête du premier consortium et le second sera dirigé par Telespazio associé à Thales Alenia Space.

« En avant vers la Lune ! » Interview de Didier Schmitt, expert sur l'exploration humaine et robotique à l'ESA

L’architecture de ce système...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles