Le Montreux Jazz Festival diffusera en ligne ses prochaines éditions

Benjamin Pierret
·1 min de lecture
Le musicien canadien Chilly Gonzales au festival de Jazz de Montreux en juillet 2017.  - Fabrice Coffrini  - AFP
Le musicien canadien Chilly Gonzales au festival de Jazz de Montreux en juillet 2017. - Fabrice Coffrini - AFP

Le Montreux Jazz Festival, prestigieuse scène musicale qui se tient chaque été en Suisse, a annoncé mardi que les futures éditions seront également retransmises en ligne.

"Le Festival poursuit ainsi sa transition vers un modèle hybride entre événements live et présence digitale annualisée", ont indiqué ses organisateurs dans un communiqué.

Accélérée par la crise du Covid, cette stratégie avait déjà été amorcée en 2019 avec la création de Montreux Media Ventures, filiale dédiée à la création de contenu digital. Désormais, le festival retransmettra en direct les futures éditions grâce à un "accord pluriannuel" signé par Qello Concerts by Stingray, spécialisée dans la diffusion de musique live.

L'édition 2020 annulée

Pour la première fois depuis sa création en 1967, les organisateurs avaient dû annuler l'édition 2020, en raison de la pandémie de Covid-19. Le festival avait indiqué travailler au report des concerts déjà programmés des têtes d'affiche Lionel Richie et Lenny Kravitz. Le festival devrait annoncer les détails de sa 55e édition dans les semaines à venir.

Différent par son format, ce festival qui se tient sur les rives du lac Léman n'est pas un grand open air. Il propose des concerts dans des salles fermées, dont son vaisseau amiral l'auditorium Stravinski, réputé pour son acoustique.

Si le Montreux Jazz était à l'origine fidèle à son nom, purement jazz, il a diversifié ses styles au fil des années. Musique électronique, hip-hop, R&B, pop, soul... de très nombreux genres musicaux y sont désormais représentés. Malgré l'annulation de son édition 2020, le festival a réalisé plusieurs initiatives depuis dont la mise en ligne gratuite de 50 concerts légendaires.

Article original publié sur BFMTV.com