Montpellier: un homme mis en examen pour homicide volontaire sur sa compagne

·1 min de lecture
Une voiture de la police nationale (illustration) - Denis Charlet - AFP
Une voiture de la police nationale (illustration) - Denis Charlet - AFP

Un homme de 50 ans a été mis en examen ce mardi pour homicide volontaire, après la découverte dimanche du corps de sa conjointe sur le lit de l'appartement du couple, a appris l'Agence France-Presse (AFP) auprès du parquet de Montpellier.

Dimanche, les services de police avaient été appelés par le quinquagénaire leur signalant le décès de sa compagne. Il avait alors raconté aux agents "l'avoir étranglée dans le cadre de jeux intimes consentis sur fond d'alcool".

Sur place, des bouteilles d'alcool fort ont été retrouvées vides, dans un "logement peu investi". Le corps de la victime gisait sur le lit, a précisé le parquet.

Aucune trace de lutte relevée

Placé en garde à vue prolongée depuis dimanche, le compagnon a ensuite confirmé ses premiers propos "se décrivant avec sa compagne comme un couple uni quoique dysfonctionnel pour avoir été déjà condamné ensemble pour des faits d'infraction à la législation sur les stupéfiants", a relaté la même source.

Lors de l'autopsie pratiquée lundi, aucune trace de lutte n'a été relevée. Si l'examen a permis de déceler des "stigmates internes d'une strangulation", la victime ne présentait pas de trace autour du cou, ni de traumatisme sanglant, "le décès pouvant remonter à plusieurs heures", a indiqué le parquet.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles