Montpellier : une fusillade a éclaté entre bandes rivales

Il est 13h, dimanche 1er novembre, dans un quartier de la moisson à Montpellier (Hérault). En plein jour, des dizaines de coups de feu éclatent au pied d'une tour. De sources policières, il s'agirait d'un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue. "On est sur l'arme automatique (...) on voit des individus masqués, gantés, c'est une scène de guerre en tout début d'après-midi, même si on est en confinement, c'est choquant", explique Yann Bastière, syndicat de police SGP FO. Un quartier sensible "C'est un quartier sensible comme on peut en trouver dans toutes les métropoles françaises", explique le policier. Seule une personne aurait été légèrement blessée, appartenant à l'un des deux clans qui s'affrontaient. Le quartier compte 25 000 habitants. Le maire, Michael Delafosse a partagé sa colère : "ceux qui participent de manière irresponsable au trafic de drogue (...) ne rendent pas la tâche simple à la fois des forces de police, mais surtout des gens qui, dans les quartiers, aspirent à vivre tranquillement."