Montpellier : une entreprise crée un casque de réalité virtuelle pour Thomas Pesquet

En suivant en direct le départ de Thomas Pesquet pour la Station spatiale internationale, Dimitri Prikhodko voit avec joie sa technologie partir dans l’espace avec l’astronaute. Il a créé un casque de réalité virtuelle avec lequel Thomas Pesquet pédalera à travers le monde lors de ses activités sportives quotidiennes obligatoires. Avec ce casque sur la tête, direction le col de la Gineste, entre Marseille et Cassis. "On a l’impression d’y être", s’émerveille son créateur, même s’il repère encore des choses à améliorer. Une demande du Cnes À la demande du Centre national d’études spatiales (Cnes), son équipe de Montpellier (Hérault) a adapté sa technologie, à l’origine à destination de sportifs en salle. Les astronautes pourront également visiter Paris ou la Russie. Il faut des semaines pour mettre au point un parcours, entre le tournage et les retouches à l’ordinateur. Six personnes élaborent ces trajets virtuels avec passion. "L’idée, je la trouve folle, se réjouit Christian Kouassi, apprenti monteur vidéo 360. Avec la situation actuelle du Covid-19, imaginons que j’ai envie de faire du vélo au Japon, si j’ai envie de voyager, et qu’on me donne le casque, c’est incroyable !" Il est même possible de pédaler sur la Lune.