A Montfermeil, des "cris de joie" après la remise du Prix du jury pour "Les Misérables" de Ladj Ly à Cannes

franceinfo
Le porte-parole du collectif "AC le Feu", qui a soutenu Ladj Ly, revient sur la joie qui s'est emparée du quartier de Montfermeil, d'où le cinéaste est originaire, après sa victoire pour le Prix du jury au Festival de Cannes.

Mohamed Mechmache, porte-parole du collectif "AC le Feu", est issu du même quartier de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) que le réalisateur Ladj Ly. Il a fait part de la "joie" du quartier samedi 25 mai, lorsque le film Les Misérables a reçu le Prix du jury au Festival de Cannes. "C'est une joie partagée avec tous les gens du quartier", explique Mohamed Mechmache, qui a été l’éducateur spécialisé de Ladj Ly et qui a soutenu le lauréat dans ses projets de films. Il espère que ce film permettra de "poser le débat" sur les relations entre la population et la police dans les quartiers sensibles.

franceinfo : Vous êtes un ami de Ladj Ly, vous avez grandi dans le même quartier à Montfermeil. Ça vous fait quoi ce Prix du jury à Cannes ?

Mohamed Mechmache : On est sur un nuage, c'est que du bonheur, c'est une joie partagée. Avec tous les gens du quartier, on était réunis à regarder Cannes en direct et quand on l'a vu être nommé, ça a été des cris de joie. C'est formidable. Et puis ce qui est intéressant, c'est que c'est un film engagé. Ladj est militant avec sa caméra et nous nous sommes militants sur ces questions-là (…) C'est une dédicace à tous les quartiers de France qui vivent ces situations aussi. C'est un film très fort, on en est fiers et puis j'espère qu'il pourra mettre l'accent sur toutes ces inégalités, y compris ce qui se passe en ce moment avec les "gilets jaunes". (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi