Le ton monte entre la RDC et le Rwanda

“La tension actuelle entre la République démocratique du Congo et le Rwanda inquiète au plus haut point la communauté internationale, particulièrement l’Union africaine, relève Le Nouvel Observateur à Kinshasa. Dans une déclaration le 29 mai, le président en exercice de l’Union, Macky Sall, s’est dit ‘gravement préoccupé’ et a lancé ‘un appel au calme’. Le président sénégalais a demandé aux deux parties de faire taire les armes sur le terrain, en attendant l’ouverture des négociations directes entre Kigali et Kinshasa.”

Depuis près d’une semaine maintenant, “de violents combats font rage à Rutshuru dans le Nord-Kivu entre les FARDC, l’armée congolaise, et les rebelles du M23”, rapporte Politico.

Le M23, qui serait soutenu par le Rwanda. Ce “groupe criminel, s’insurge le site congolais, bénéficiant de l’appui sans équivoque de certains acteurs régionaux, a décidé de s’attaquer aux forces de défense et de sécurité dans des positions qu’elles occupent dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo. Cette force négative, née de la manipulation, a rencontré l’engagement farouche et infaillible des FARDC à défendre chaque centimètre carré du territoire national […].”

Kinshasa certain de l’implication des Rwandais

“La tension est encore montée d’un cran lorsque les autorités congolaises ont annoncé ce week-end avoir capturé deux soldats rwandais sur le sol congolais, près de Bitumba… à plus de 20 kilomètres de la frontière rwandaise.” C’est ce que pointe du doigt le site spécialisé sur la RDC, Afrikarabia.

“La présence de forces rwandaises en RDC n’est pas une nouveauté pour les habitants de la zone, relève le site. Régulièrement, les incursions de Kigali au Nord-Kivu sont dénoncées par la société civile, l’opposition politique et les mouvements citoyens. Mais cette fois, Kinshasa a décidé de hausser le ton. Acculées par les coups de boutoir du M23 qui ont menacé Goma, et face à la colère des Congolais, les autorités congolaises ont, pour la première fois, accusé officiellement le Rwanda de soutenir la rébellion. Des uniformes de l’armée rwandaise et des armes ont en effet été retrouvés sur le terrain. Des preuves irréfutables pour Kinshasa.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles