Le montant faramineux des investissements que prévoit Poutine pour doper la Russie

Vladimir Poutine voit les choses en grand. Laisser la Russie tomber en ruine en raison d'une économie chancelante, jamais de la vie, du moins pas tant qu'il sera au Kremlin ! Aussi, le président russe a-t-il décidé de lancer un vaste programme d'investissements dans le but de moderniser et de doper l'économie anémique du pays. Au total, le président de la Fédération de Russie compte investir pas moins de 375 milliards d'euros, un montant sans précédent. Le nouveau Premier ministre russe Mikhaïl Michoustine, dont le gouvernement a été dévoilé mardi, a lui aussi affirmé vouloir mettre un coup d'accélérateur à ces "projets nationaux", annoncés début 2018 mais dont la mise en oeuvre a jusqu'ici été minimale.

>> À lire aussi - La Russie déploie les Avangard, ses premiers missiles hypersoniques

Le Kremlin a pour objectif de réduire de moitié la pauvreté d'ici 2024 et d'atteindre une croissance annuelle d'environ 4% du PIB, un objectif ambitieux quand la Banque mondiale table pour la Russie sur 1,6-1,8% en 2020-2021. Au total, ces investissements de 25.700 milliards de roubles - 375 milliards d'euros au taux actuel donc - doivent d'ici 2024, date de la fin de l'actuel mandat de Vladimir Poutine, toucher presque tous les secteurs : numérisation, démographie, écologie, éducation, routes, culture et santé. Car le plus grand pays du monde est miné par des infrastructures vieillissantes, peu adaptées aux échanges économiques mondialisés. Un quart des fonds sont ainsi dédiés aux transports ferroviaire, aérien, routier, maritime et fluvial.

Infrastructures et écologie

Des autoroutes modernes doivent être construites, à commencer par les premiers 300 km du tracé reliant Moscou à Kazan. Un plan détaillé de développement des chemins de fers russes a été approuvé, prévoyant entre autres d'augmenter l'activité de la compagnie nationale "RZD" à l'étranger et de développer des lignes à grande vitesse. La Russie veut aussi construire ou achever plusieurs gazoducs et oléoducs, ainsi que développer

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Soldes Amazon : 5 bons plans Apple
Avec la retraite par points, comment pourrait être calculée votre future pension ?
Forfait mobile : 50 Go pour moins de 10 euros par mois chez Free Mobile
Change : le franc suisse (CHF) pourrait foncer vers son pic de 2017 face à l’euro
Bruxelles vise un accord commercial avec les Etats-Unis "dans quelques semaines"