Dans le Montana, un chasseur photographie un «alien nu»

·2 min de lecture

Grâce à un piège photographique, un chasseur de la région de Redgate a immortalisé un être bipède qu’il qualifie d’«alien nu». 

Donald Bromley, un chasseur de Regate, près de Deer Lodge, au Montana, a placé plusieurs appareils photos dans la forêt afin de mieux surveiller la faune locale. Ces dispositifs, équipés de batteries qui peuvent durer un an et d’un objectif infrarouge, sont déclenchés par un capteur de mouvement. Régulièrement, Donald Bromley vient relever ses clichés qui offrent en général un aperçu assez complet de la population animalière de la région: daims, renards, élans, et parfois même un lynx ou un ours.

Lire aussi:Ovni de Calvine : l'interminable secret

Mais, cette fois, c’est un spécimen très inhabituel qu’a capturé l’un de ses pièges photographiques : une silhouette humaine mais aux caractéristiques si étranges que le chasseur se pose bien des questions : «Au début, je me suis simplement dit qu’un type était passé par là, confie-t-il à un média local, mais plus je regardais la photo, plus je me disais que c’était autre chose. La tête en forme de bulbe, l’absence manifeste de vêtements, le corps semi-transparent… Tout cela fait clairement penser à un alien.»

De plus, explique-t-il, le site où la photo a été prise est très difficile d’accès : «Il faut marcher des dizaines de kilomètres, grimper des pentes escarpées… Je ne vois pas comment quelqu’un aurait pu se retrouver ici en pleine nuit. Et nu. J’avais aussi d’autres appareils placés à proximité qui auraient dû le photographier. Or, ils ne se sont pas déclenchés.»

Lire aussi:Mystère et boules de lumière dans le ciel d'Arizona

Comme le précise la télé KXLF, Redgate, est un «point chaud» d’observations d’ovnis et de phénomènes paranormaux. L’aventure de Donald Bromley ajoute un épisode à cette longue série…


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles