Montagne : une balade avec des chiens de traîneaux

Pour les 80 chiens d'Elsa et Frédéric, la journée a déjà bien commencé. C'est l'heure du petit-déjeuner pour les chiens qui se préparent au traîneau, un outil de travail pour eux, un moyen de transport pour les touristes. En Savoie, les températures sont trop élevées pour les huskies alors Elsa a privilégié une autre race : l'Alaskan. "Ce sont les chiens de la ruée vers l'or, les chercheurs d'or voulaient des chiens aussi endurants que le husky de Sibérie, mais plus rapide". Transmettre son savoir-faire Pour 75 euros, les visiteurs s'offrent une expédition digne des romans d'aventure. Une fois les douze chiens attelés, la balade entre les sapins peut commencer. Pour un couple de soignants venu de Lyon (Rhône), c'est une parenthèse bienvenue : "L'année a été difficile, on a vu beaucoup de choses difficiles et vraiment, là, j'ai apprécié", explique cette touriste. Elsa veut aussi transmettre son savoir-faire de "musher" ; c'est comme cela qu'on appelle les conducteurs de traîneaux.