Mont-Saint-Michel : un berger contre les écologistes dans le cadre de la Loi Littoral

Le Mont-Saint-Michel dans la Manche avec sa marée galopante a tout d’une image de carte postale. Mais les prés-salés avec ses fameux moutons pourraient bientôt disparaître du paysage car leur bergerie est en sursis. "Depuis le 19 avril, je suis censé avoir démoli ma bergerie et faute de quoi, j’ai une astreinte de 150 euros par jour à payer", explique l’éleveur. Un lieu fragile et protégé par la Loi Littoral En cause, la protection du littoral car le bâtiment est situé dans un espace classé remarquable. C’est un lieu fragile et protégé par la Loi Littoral. Pour une association environnementale, la bergerie risque de créer un précédent. "Pourquoi on permettrait, de manière soi-disant exceptionnelle, à quelqu’un de maintenir un bâtiment illégal ? Et pourquoi demain, quelqu’un d’autre ne pourrait pas s’installer dans ces espaces remarquables du littoral ?", dénonce Delphine Chevret, juriste Manche-nature.