Le mont Blanc, querelle éternelle entre la France et l'Italie ?

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Les tensions entre l'Italie et la France autour du mont Blanc ne sont pas nouvelles. (illustration)
Les tensions entre l'Italie et la France autour du mont Blanc ne sont pas nouvelles. (illustration)

Le mont Blanc attise décidément bien des passions en cette fin d'année 2020. C'est tout d'abord un arrêté de protection des habitats naturels (APHN), entré en vigueur au début du mois d'octobre, qui exacerbe les tensions au sommet des Alpes. L'équation locale se double désormais d'une interrogation frontalière. Comme le rapporte The Guardian, Luigi Di Maio, le ministre italien des Affaires étrangères, a pris ombrage de certaines dispositions prises par la France pour protéger le sommet.

Le dirigeant du Mouvement 5 étoiles a en effet adressé une lettre de réclamation au gouvernement français par l'intermédiaire de l'ambassade d'Italie à Paris. Il y exprime son « fort désappointement », au sujet des « interférences » françaises. Courrier international, qui s'appuie sur plusieurs médias italiens, souligne qu'il s'agit du dernier chapitre d'une querelle débutée en fait il y a 160 ans et qui se focalise sur la pointe Helbronner du mont Blanc. L'Italie a obtenu la souveraineté sur cette partie du massif avec un traité en 1860, mais le sujet fait toujours l'objet d'une querelle internationale. En juin 2019, les communes de Chamonix et de Saint-Gervais ont décidé d'interdire l'atterrissage en parapente dans la zone. Dès août 2019, un député de Fratelli d'Italia s'est saisi du sujet, affichant ses inquiétudes concernant une éventuelle monopolisation par la France de ce qui est une destination touristique majeure. Une thématique sur laquelle vient de rebondir Luigi D [...] Lire la suite