La montée des prix de l'essence peut-elle relancer le mouvement des gilets jaunes ?

Alors que le gouvernement fait tout pour éviter d'attiser à nouveau la colère sociale, notamment sur les questions de pouvoir d'achat, les graves bombardements subis par le géant pétrolier saoudien Aramco risquent d'avoir des conséquences désagréables pour les Français.

"L'essence, ça va baisser." Certes, lorsque Emmanuel Macron a pris cet engagement en décembre 2018, c'était face à un auditoire principalement constitué d'enfants. Étant donné le contexte de l'époque, à savoir le mouvement des gilets jaunes et son cortège de violences, il paraissait toutefois normal que le chef de l'État défende cet objectif, intimement lié à la question du pouvoir d'achat des Français.

L'interdépendance entre Occidentaux et Moyen-Orient dans le secteur énergétique risque de mettre à mal la promesse présidentielle. Le bombardement de deux sites majeurs de Saudi Aramco, le numéro un mondial de la production pétrolière, a immédiatement déclenché une flambée des prix de l'essence.

"Le président se doit de réagir"

Résultat, en France, le collectif des Gilets jaunes citoyens réclame ce mardi un "gel immédiat" des prix des carburants. Il a lancé une pétition de soutien à son initiative, dont la finalité serait d'atténuer les effets collatéraux d'une guerre qui se joue à plusieurs milliers de kilomètres. De quoi se rappeler au bon souvenir du gouvernement qui, un an auparavant, avait augmenté de son propre chef une taxe sur l'essence. Avec la suite que l'on connaît.

Rappelant que "le mouvement des gilets jaunes fait suite à la hausse des prix du carburant de 2018", le collectif cofondé par Thierry Paul Valette estime dans un communiqué que "dans un contexte social compliqué, Emmanuel Macron ne doit surtout pas laisser la situation se compliquer" alors que "la flambée des cours (...) va provoquer une forte hausse des prix à la pompe de près de 5 centimes".

"Le président se doit de réagir très rapidement", poursuit le collectif. "Nous demandons donc le gel immédiat des prix du carburant. Nous ne devons surtout pas être les otages de cette flambée des prix".

Enracinement du mouvement ?

Si les mêmes effets sont produits par des causes en apparence différentes, les conséquences, elles, pourraient être tout aussi...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi