Un monstre de plus d'une tonne pêché dans le détroit de Gibraltar

·2 min de lecture

Un énorme spécimen de poisson-lune est sorti de mer pendant une quinzaine de minutes, le temps pour des scientifiques de l’étudier brièvement.

Un monstre dans les filets. Des pêcheurs espagnols ont capturé, le 4 octobre dernier, un énorme poisson-lune à 500 mètres au large de l'enclave espagnole de Ceuta, au nord du Maroc. L’occasion pour les chercheurs de la station de biologie marine de l’université de Séville d’analyser brièvement ce rare spécimen. Pendant environ 15 minutes, ils ont pu prendre ses mesures, le peser et récolter quelques échantillons d’ADN. Le poisson a ensuite été relâché dans l’eau à l’aide de deux grues.

Dans un communiqué publié le 14 octobre, ils ont expliqué que l’animal pesait au moins une tonne pour une taille de 2,9 mètres de long pour 3,2 mètres entre ses deux nageoires. Mais il pourrait être encore plus lourd. Car, au moment de la pesée, la bête a dépassé la tonne limitée par leur balance. Selon eux, l’espèce observée était un mola alexandrini, un poisson-lune à bosse. «Un spécimen capturé au Japon mesurait 2,7 mètres pour 2,3 tonnes. C'est une espèce pélagique difficile à étudier, mais on en voit beaucoup dans les filets», a expliqué l’un des chercheurs au journal espagnol «El Pais».

A lire :Un poisson-lune géant filmé au Portugal

Cette espèce est le poisson osseux le plus lourd de la planète et très peu de spécimens ont été trouvés en Espagne au cours de la dernière décennie. D’où la venue des scientifiques. Elle est classée «vulnérable» selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN). Et la commercialisation de sa chair est interdite dans l'Union européenne.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles