"Monsieur Schuller est un mythomane" : à son procès, Patrick Balkany étrille l'homme par qui le scandale est arrivé

Violaine Jaussent
Le tribunal est revenu mercredi sur le témoignage de Didier Schuller, qui a conduit au procès de Patrick et Isabelle Balkany. Le couple est notamment jugé pour "blanchiment de fraude fiscale aggravée" jusqu'au 20 juin.

Il est droit dans ses bottes, ou plutôt dans ses mocassins noirs. Debout à la barre, main gauche appuyée, la droite agitée de temps à autre, Patrick Balkany s'emploie à démontrer qu'il n'a rien à se reprocher. "Je n'ai jamais essayé de cacher de l'argent, j'ai passé mon temps à essayer de ramener l'argent qui était en Suisse, l'argent de mon père", déclame d'une voix de stentor le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Il comparaît devant le tribunal correctionnel de Paris notamment pour blanchiment de fraude fiscale aggravée, blanchiment de corruption et prise illégale d'intérêts, après avoir été jugé pour fraude fiscale la semaine précédente.

Mercredi 22 mai, le tribunal s'est efforcé de comprendre l'origine des fonds suisses du patrimoine des Balkany, mais il a commencé par revenir sur l'homme dont les révélations fracassantes sont à l'origine de l'enquête : Didier Schuller. Sans lui, pas de procès. Les audiences se tiennent pourtant en son absence : aucune partie ne l'a cité comme témoin. Les absents ont toujours tort, c'est bien connu. Alors Patrick Balkany en profite pour étriller son allié d'antan.

Monsieur Schuller est un mythomane de la pire espèce.

Patrick Balkany

devant le tribunal correctionnel

Didier Schuller a dirigé l'office HLM des Hauts-de-Seine entre 1986 et 1994, quand Patrick Balkany en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi