Monoxyde de carbone : les bons gestes pour éviter les intoxications

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
L’ARS recommande "de faire vérifier et entretenir les installations de chauffage, ainsi que les conduits de fumée par un professionnel qualifié" (Getty Images/iStockphoto).
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour limiter au maximum le risque, l’Agence régionale de santé PACA recommande "de faire vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude".

Chaque année, de nombreuses personnes sont victimes d’intoxications au monoxyde de carbone. Quatre Toulousains, dont deux fillettes, sont ainsi morts, intoxiqués au monoxyde de carbone au Maroc récemment. En cause ? L’utilisation d’appareils à combustion défectueux. À l’approche de l’hiver, l’Agence régionale de santé Paca rappelle les mesures de prévention pour limiter au maximum le risque d’accidents.

Pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, 54 épisodes d’intoxication au monoxyde de carbone survenus par accident et impliquant 197 personnes ont été signalés au cours de la période de chauffe 2020-2021. Dans l’ensemble du pays, une centaine de décès sont constatés chaque année. Le monoxyde de carbone résulte d’un manque d’entretien des appareils de chauffage, une mauvaise utilisation, un détournement des appareils destinés au chauffage et d’une mauvaise aération du domicile. 

Maux de tête et nausées

Certains symptômes doivent rapidement faire penser à une intoxication au monoxyde de carbone. Parmi eux : des maux de tête, une fatigue, une confusion mentale et des nausées. Face à une intoxication, l’ARS recommande d’aérer les locaux, d’arrêter si possible les appareils à combustion, d’évacuer les locaux et d’appeler les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (et le 114 pour les personnes malentendantes). Selon Santé publique France, "ces accidents peuvent laisser des séquelles irréversibles de type neurologiques (syndrome parkinsonien, surdité de perception, polynévrites, troubles du comportement) et cardiaques (troubles de la repolarisation, infarctus du myocarde)".

Comment éviter l’intoxication ? L’ARS recommande "de faire vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que les conduits de fumée (ramonage mécanique) par un professionnel qualifié" et de "veiller toute l’année à une bonne aération et ventilation du logement, tout particulièrement pendant la période de chauffage, aérer au moins 15 minutes par jour et ne pas obstruer les entrées et sorties d’air du logement". Il est également recommandé de respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion indiquées par le fabricant et de ne pas faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu.

VIDÉO - Monoxyde de carbone : une chatte sauve ses propriétaires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles