Monnaie unique / commune : la reculade de Marine Le Pen

Confusion autour du projet de Marine Le Pen sur l’euro. Depuis son alliance ce samedi avec le candidat souverainiste Nicolas Dupont Aignan, le discours de la candidate d’extrême droite a changé. Plaidant jusqu‘à présent pour un retour à une monnaie nationale, Marine Le Pen fait marche arrière et semble accepter aujourd’hui le maintien dans l’euro, mais uniquement pour le commerce international. Si l’on en croit donc la candidate FN, deux monnaies différentes circuleraient en France…

Aucune contradiction selon l’intéressée par rapport à la proposition 35 de son programme de campagne, aucun infléchissement non plus par rapport à ce qu’elle déclarait en janvier :

“La souveraineté monaitaire et budgetaire, car il n’y a pas d‘état libre sans monnaie. Et puis la souveraineté économique, pour pour pouvoir mettre en ouvre le patriotisme économique”.

Monnaie “unique” contre monnaie “commune”, une sémantique dont les adversaires de Marine Le Pen soulignent l’opportunisme, à une semaine du second tour de l‘élection présidentielle.

“En reculant sur la question de l’euro, elle veut montrer une Marine Le Pen light” jccambadelis #ForumRadioJ— Parti socialiste (partisocialiste) April 30, 2017

À 7 jours du scrutin, tout-à-coup, M. Le Pen enlève la pièce centrale du puzzle et vous explique qu’après tout, ce n’est pas grave. #RTL pic.twitter.com/YsJfhvI3IJ— François Bayrou (@bayrou) April 30, 2017

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages