Monnaie numérique : le Ghana en pole position

·1 min de lecture
Premier pays africain à avoir annoncé vouloir se doter d'une devise numérique en juin, à l'instar de la Chine, l'Europe ou encore la Russie, le Ghana vient d'annoncer le lancement de la phase pilote de l'e-Cedi.
Premier pays africain à avoir annoncé vouloir se doter d'une devise numérique en juin, à l'instar de la Chine, l'Europe ou encore la Russie, le Ghana vient d'annoncer le lancement de la phase pilote de l'e-Cedi.

La banque centrale du Ghana planche activement sur le lancement d?une monnaie numérique, appelée e-Cedi. En juin dernier, le gouverneur Ernest Addison a révélé que le projet à un stade avancé passerait par trois phases : conception, mise en ?uvre et pilotage ? avant sa mise en circulation. En cette rentrée de septembre, le pays est bien décidé à entrer en phase pilote. L?ex-Gold Coast veut figurer parmi les premiers pays du continent africain à engager un tel chantier. « La phase de conception, qui implique la conception de la monnaie numérique, est terminée. La banque centrale en est à la phase de mise en ?uvre et de pilotage où quelques personnes pourront utiliser le cedi numérique sur leurs applications mobiles et autres appareils », indique l?institution. Dans la course à la monnaie numérique, les grandes puissances comme la Chine, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Brésil ou encore l?Union européenne sont déjà dans les starting-blocks. Seules les Bahamas disposent à ce jour officiellement d?une monnaie numérique nationale.

À LIRE AUSSI Bitcoin : la mise en garde des économistes

Pourquoi l?Afrique se lance

Bien que les contextes soient différents, le continent africain offre des opportunités considérables pour la monnaie numérique. Si l?Afrique reste l?un des continents les moins bancarisés du monde, seulement 15 % de la population dispose d?un compte bancaire, le paradoxe veut que les Africains soient très bien équipés en mobiles. Deux éléments qui donne [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles