Mondiaux d'athlétisme 2022: Fred Kerley sacré sur 100m, triplé américain

À Eugene, aux États-Unis, aux Championnats du monde d'athlétisme, les Américains se sont emparés des trois premières places de la finale du 100m, épilogue samedi 16 juillet de ce 2e jour de compétition. La palme est revenue à Fred Kerley.

Avec notre envoyé spécial à Eugene, Frédéric Suteau

Deux avions de chasse ont survolé le stade quand les huit finalistes sont entrés dans l'arène, puis le coup de feu donnant le signal de départ des fauves a retenti.

Le public américain attendait du spectacle, il a été servi. Au bout de la ligne droite Fred Kerley, enfant du Texas, ancien spécialiste du 400m, reconverti en pur sprinteur. Fred Kerley, vice-champion olympique du 100m l'an passé, a confirmé en 9,86 secondes, avec sur son porte-bagage ses compatriotes Marvin Bracy deuxième, et Trayvon Bromell troisième, qu'il était le nouveau patron du sprint mondial.

« Je suis préparé pour cette gloire, ce n'était pas difficile, a déclaré le nouveau champion. C'est une bénédiction de gagner chez soi, c'est une sensation incroyable, vous n'avez qu'à arriver calmement et à courir vite, c'est exactement ce que j'ai fait. La seule chose que je veux c'est de continuer à être l'homme le plus rapide du monde, car c'est fantastique de franchir la ligne en premier. »

Un triplé américain sur 100m aux mondiaux d'athlétisme, ça n'était pas arrivé depuis 1991, la folle nuit de Tokyo qui avait vu Carl Lewis devancer Leroy Burrell et Denis Mitchell. Carl Lewis avait signé, comme Fred Kerley aujourd'hui, à 9,86 secondes, nouveau record du monde à l'époque.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles