Mondiaux d'athlétisme 2022: Shelly-Ann Fraser-Pryce, l'inoxydable «Pocket Rocket» jamaïcaine

Shelly-Ann Fraser-Pryce a mis la main sur un 5e titre mondial sur 100m, lundi 18 juillet, à l'issue d'une finale supersonique à Eugene (Oregon). La Jamaïcaine était encore intouchable sur la piste. À 35 ans, l'athlète à la longévité exceptionnelle marque un peu plus l'histoire du sprint et vise encore plus haut.

Avec son petit gabarit (1,52m) et son départ canon, Shelly-Ann Fraser-Pryce a hérité d'un surnom toute trouvé : « Pocket Rocket » (« La fusée de poche »). Un qualificatif qu'elle porte depuis des années et qui ne va certainement pas la quitter après la nouvelle démonstration de vitesse et de puissance délivrée lundi sur la piste du Hayward Field, où se tiennent les 18e Championnats du monde d'athlétisme.

Au lendemain du triplé américain côté masculin sur la discipline reine du 100m, la Jamaïque, l'autre nation majeure du sprint, devait répondre. Certes, Usain Bolt n'est plus là pour engloutir tous les titres chez les hommes. Mais « Pocket Rocket » et ses partenaires ont encore la main chez les dames.

La collection de médailles de Shelly-Ann Fraser-Pryce n'en finit pas de s'agrandir. En or en 2009, 2013, 2015 et 2019, la native de Kingston a obtenu un cinquième titre sur 100m. Une suprématie impressionnante quand on sait que l'Américaine Marion Jones, unique athlète à ne pas être bloquée à un seul titre, n'en compte que deux (1997 et 1999). Les seuls maintenus après ses aveux de dopage.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles