Mondiaux d'athlétisme 2022: El Bakkali met bien fin au règne kényan sur le 3000m steeple

Sacré champion olympique à Tokyo l'été dernier, Soufiane El Bakkali a mis la main sur l'or mondial lors de la finale du 3000m steeple à Eugene (Oregon), lundi 18 juillet. Le Marocain a de nouveau dominé dans cette discipline où le Kenya dictait sa loi plus de 30 ans.

Conseslus Kipruto, double champion du monde en titre (2017 et 2019), savait son trône sur 3000m steeple menacé. Le Kényan, également champion olympique à Rio en 2016, avait une concurrence féroce contre lui lundi 18 juillet, pour la finale des Mondiaux 2022 d'Eugene. Le champion olympique 2021, Soufiane El Bakkali, était attendu, tout comme l'Éthiopien Lamecha Girma, le vice-champion du monde 2019 et vice-champion olympique 2022, qui a enchaîné trois chronos inférieurs à 8 minutes en l'espace de dix jours fin mai-début juin.

Le danger était bien réel sur la piste du Hayward Field. Et en effet, le Kenya a vu sa suprématie sur 3000m steeple s'effondrer à nouveau. Comme à Tokyo, le bourreau s'appelle Soufiane El Bakkali. Au Japon, le Marocain était allé chercher l'or, mettant fin au passage à un règne ininterrompu du Kenya entre 1984 et 2016. Le fondeur a récidivé aux États-Unis.

Déjà détrôné aux JO, le Kénya voit aussi son hégémonie aux Mondiaux anéantie

« La course fut très tactique, lente. Je me suis bien positionné dans le dernier tour. Je suis très fort dans les derniers 400m et ça a marché pour moi », a-t-il commenté, satisfait d'avoir fait exactement le même coup qu'à Tokyo.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles