Mondial de handball féminin: le Sénégal, un néophyte ambitieux

Pour sa première participation aux Championnats du monde de handball féminin, l’équipe du Sénégal entend déjouer les pronostics et titiller d’anciens vainqueurs comme la Roumanie. « On va jouer notre carte à fond », promet le sélectionneur des Lionnes, Frédéric Bougeant.

Les Championnats du monde de handball féminin se disputent au Japon du 30 novembre au 15 décembre. Trois équipes africaines sont de la partie : l’habituée, Angola (15e participation), la RD Congo (3e participation) et le Sénégal qui dispute le Mondial pour la première fois de son histoire.

Médaillées d’argent lors des Championnats d'Afrique 2018 perdus face aux Angolaises, les Lionnes débarquent au Japon avec de grandes ambitions malgré leur manque d’expérience. « D’abord, on a envie que chaque adversaire nous respecte, lâche sur RFI le sélectionneur français du Sénégal, Frédérique Bougeant. Ça veut dire faire des matches pleins. Peu importe le score, nos adversaires devront s’engager pour espérer nous dominer. Ensuite, on a envie d’être un adversaire qui prend des risques, une équipe qui est capable de s’adapter tactiquement au fur et à mesure des matches. »

« Des petits coups à jouer»

Logé dans la poule C avec notamment la Roumanie et la Hongrie, deux anciennes vainqueurs, le Sénégal, qui a remporté ses trois matches de préparation, devra réussir l’exploit pour finir parmi les trois premières (sur six) et disputer la seconde phase de poules*.

Le premier match face au Monténégro, qui n’a pas fait mieux qu’une 18e place en sept participations, s’annonce déjà décisif. « Il y a peut-être des petits coups à jouer, estime Frédéric Bougeant. On sait que la Roumanie a connu quelques soucis dans sa liste dans les derniers jours avant de décoller vers le Japon. Le Kazakhstan a plus d’expérience que nous dans les compétitions internationales, mais sur le plan du niveau de jeu, je pense qu’on est capable de rivaliser avec ce genre d’adversaire. Et puis, si jamais un de nos gros adversaires du groupe venait à manquer d’humilité, peut-être qu’il y aura possibilité de s’engouffrer », conclut le technicien, champion de France, finaliste de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes avec le club de Fleury, et double champion de Russie avec Rostov.

La composition des groupes

Groupe A: Pays-Bas, Norvège, Serbie, Slovénie, Angola, Cuba

Groupe B: France (tenante du titre), Danemark, Allemagne, Corée du Sud, Brésil, Australie

Groupe C: Roumanie, Hongrie, Monténégro, Espagne, Sénégal, Kazakhstan

Groupe D: Russie, Suède, Japon, Chine, Argentine, RD Congo

* Les Championnats du monde de handball féminin se jouent au premier tour avec quatre poules de six équipes. Les trois premières équipes de chaque groupe se qualifient au tour principal. Deux nouvelles poules de six équipes sont établies. Les deux premières de ces deux poules disputent les demi-finales, les troisièmes la 5e place et les quatrièmes, la 7e.