Un Mondial de handball en Égypte avec sept pays africains et une France qui doute

·2 min de lecture

Le Mondial 2021 messieurs de handball débute mercredi 13 janvier, en Égypte, et se déroule sans spectateurs dans les quatre sites de compétition.

Cette édition 2021, organisée pour la deuxième fois en Égypte après celle de 1999, va se dérouler dans un contexte particulier avec la pandémie de Covid-19. Les 32 sélections devront s'astreindre à une bulle sanitaire stricte. Les joueurs et le staff ne pourront sortir de leur hôtel que pour les entraînements et les matches, afin de limiter le risque de contamination. Le tournoi se déroule à huis clos.

La compétition se déroulera dans quatre salles au Caire, au Nouveau Caire, à Ville-du-6-Octobre et à Alexandrie. Le match d'ouverture est prévu mercredi entre l'Égypte et le Chili dans le Cairo Stadium Hall, qui accueillera également la finale dans trois semaines.

La France va devoir sortir le grand jeu

Six fois championne du monde, - le dernier titre remonte à 2017 -, trois fois championne d’Europe, et double championne olympique, l’équipe de France masculine de handball va démarrer cette campagne avec des doutes. Pour leur dernière sortie avant le Mondial égyptien, les hommes de Guillaume Gille ont échappé de justesse à une nouvelle déconvenue face à la Serbie, samedi 9 janvier (26-26). « Tout est un peu approximatif, il ne manque pas grand-chose et il manque beaucoup, a commenté Vincent Gérard, le gardien des Bleus. On peut retenir l'état d'esprit, on a été en difficulté mais on a fait preuve d'abnégation. »

Menés de trois buts à un quart d'heure du terme, les Français ont en effet eu le mérite d'éviter une nouvelle défaite en qualification pour l'Euro 2022, face aux Serbes, comme celle du 5 janvier (27-24). L’équipe de France, qui avait terminé à une piteuse quatorzième place lors de l’Euro 2020, débutera la compétition le jeudi 14 janvier face à la Norvège de Sander Sagosen.

L'Égypte attendue à domicile

Avec ce Mondial à 32 équipes, ils seront sept pays à représenter le continent africain : l’Algérie, l’Angola, le Cap Vert, l’Égypte, le Maroc, la RDC et la Tunisie. Avec l’ancienne formule à 24 équipes, seules trois nations avaient la possibilité de participer à la compétition.

En 2005, la Tunisie avait obtenu le meilleur résultat du continent. À domicile, les Tunisiens s’étaient classés quatrièmes après la petite finale perdue contre la France. Le continent africain entrera en jeu avec une rencontre entre l’Algérie, absente depuis 2015, et le Maroc jeudi prochain. L’Égypte, championne d’Afrique en titre sera évidemment très attendue à domicile.