Mondial : le crampon made in France a déjà gagné la finale

Catherine Lagrange
Personnalisables, les chaussures de Milémil séduisent les chefs d’entreprise qui les font fabriquer à leur couleur pour leurs salariés

A Romans dans la Drôme, Milémil, le seul fabricant français de chaussures de foot, profite de l’effet mondial pour doper ses ventes.


Pour eux, le Mondial est déjà gagné ! Milémil, le seul fabricant français de chaussures de football profite à fond de la Coupe du monde. Difficile, pour la petite marque installée à Romans (Drôme), capitale historique de la chaussure, de rivaliser avec les grandes marques sponsors et d‘équiper les équipes engagées dans la compétition. Mais déjà, « l’effet mondial » se fait sentir. « Les réseaux sociaux de Milémil voient leur fréquentation décuplée ce qui est excellent pour notre notoriété, et nos ventes ont augmenté de 30 % », se réjouit Isabelle Dhume, la créatrice de Milémil.

La marque, lancée en 2014, lors du précédent Mondial, est à nouveau portée par l’événement sportif planétaire. « Pour nous, ce calendrier est excellent, confie Isabelle Dhume. La chaussure de football est un produit très saisonnier. La saison vient de se terminer, et on pense à s’équiper pour la rentrée. La Coupe du monde nous met donc en lumière juste au bon moment ». La petite marque sait d’ailleurs en jouer, avec ses modestes moyens, en organisant sur Facebook, un jeu concours de pronostics avant chaque match engageant la France, avec pour le gagnant, une paire de chaussures à crampons à la clé. Mardi à quelques heures du coup d’envoi, les paris allaient bon train. « A 90 %, les parieurs [donnaient] la France gagnante ! » constatait Isabelle, « à 2-1 ou 2-0 ».

Une gamme de chaussures de ville

Les clients de Milémil ? Des footballeurs amateurs ou évoluant dans les petits clubs qui jouent la carte du « 100 % Made in France ». Mais aussi le grand public séduit par les chaussures de villes qui complètent la gamme de la marque et directement inspirées par les chaussures de foot. Elles offrent un design et une souplesse identique, sont personnalisables, comme les chaussures de foot, mais sont montées sur une semelle classique. Elles séduisent généralement les chefs (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Henri Giscard d’Estaing : «J’aimerais beaucoup ouvrir un Club Med sur le littoral français»
Faites-vous livrer vos courses par… votre voisin
Occitanie : tout est bon dans l’huître de Marseillan
Le bon filon du tourisme d’entreprise
Savoir-faire : la pâtisserie, pour tous les goûts