Mondial 2023 de rugby : pourquoi le directeur général Claude Atcher a été mis à pied

Le Mondial de rugby, programmé en France du 8 septembre au 28 octobre et qui doit débuter par un choc XXL entre les Bleus et les All Blacks , se déroulera-t-il avec ou sans Atcher ? C'est un coup de tonnerre dans le monde du rugby. À un peu plus d'un an du début de la Coupe du monde 2023, les organisateurs de l'événement n'ont plus de patron. Claude Atcher, le directeur général de France 2023, a été mis à pied à titre conservatoire lundi en raison de ses "pratiques managériales alarmantes".

>> Retrouvez Europe Midi en replay et en podcast ici

Une enquête lancée fin juin

Fin juin, une enquête de l'inspection du Travail avait été lancée après un article du quotidien sportif L'Équipe détaillant un "malaise social profond" au sein du GIP (Groupement d'intérêt public) France-2023, l'institution en charge de l'organisation du Mondial dirigée par Atcher.

En cause, selon un rapport du comité d'éthique du GIP, des "pratiques managériales alarmantes altérant le fonctionnement de la structure" et de "l'état de souffrance d'un certain nombre de collaborateurs". Le ministère des Sports a donc décidé de mettre Claude Atcher à pied "à titre conservatoire avec effet immédiat, pendant le temps nécessaire à la clôture de l'enquête menée actuellement par l'inspection du travail".

Remplacé par Julien Collette

Résultat, Atcher "ne sera plus présent ni actif, directement ou indirectement, au sein, au nom et pour le compte du GIP pendant toute la période de mise à pied conservatoire", indiqu...


Lire la suite sur Europe1