Mondial 2022 : le Qatar aurait espionné des personnalités françaises comme Michel Platini

© AFP

À deux semaines d'un Mondial de foot déjà controversé au Qatar, le pays du Golfe est à nouveau au cœur d'une polémique, accusé d'être à l'origine de l'espionnage par des hackers de près d'une cinquantaine de personnalités dans le cadre de l'organisation de la compétition.

Selon une enquête publiée dimanche dans le quotidien britannique The Sunday Times, des journalistes, avocats, ou encore l'ancien patron du foot européen Michel Platini ainsi qu'une sénatrice française, Nathalie Goulet, ont été les cibles de hackers embauchés pour protéger la réputation du Qatar.

Ces personnalités ont le plus souvent été visées pour leurs travaux ou prises de positions critiques sur l'attribution et l'organisation de la Coupe du monde de football, dont le coup d'envoi a lieu le 20 novembre.

>> LIRE AUSSI - Le Qatar refuse d'indemniser les travailleurs accidentés sur les chantiers de la Coupe du monde

Vers un Mondial boycotté ?

Le Qatar est mis en cause pour le traitement des travailleurs sur les chantiers liés à la compétition, le respect des droits des femmes et des personnes LGBT, ou encore le recours éventuel à la climatisation dans les stades où se joueront les matchs.

Des appels au boycott de la compétition se sont multipliés, sans rencontrer d'échos massifs jusqu'ici, pour un évènement suivi tous les quatre ans par des milliards de gens dans le monde.

En France, cinq grandes villes dont Paris ont renoncé à installer des écrans géants et des fan zone pour retransmettre les matchs durant la compétition.

>> LIRE ÉGALEMENT - Mondial 2022 : ce que répondent les médias du Qatar aux critiques venant de l'Europe

Des personnalités espionnées

Parmi les personnalités visées par le groupe de hackers basé en Inde, se trouvent notamment des journalistes, ...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Mondial 2022 : des personnalités critiques à l'égard du Qatar espionnées (presse)