Mondial 2022: pour les Marocains, un nul face à la Croatie reste un bon résultat

REUTERS - MARKO DJURICA

Les vice-champions du monde 2018 ne se sont pas montrés assez dangereux pour mettre en difficulté un Maroc entré dans la compétition sans complexe. Et le point pris par les Lions de l’Atlas face à la Croatie pourrait valoir de l’or dans ce groupe où la Belgique, prochain adversaire des Marocains, fait figure d’épouvantail.

De notre envoyé spécial au Qatar,

Certes, le Maroc ne s’est créé aucune grosse occasion face à la nation de Luka Modric. Mais avec ce match nul, il a pu engendrer de la confiance alors que ses débuts dans la compétition en 2018 en Russie avaient sonné comme un échec face à l’Iran.

Pour Selim Amallah, milieu de terrain du Standard de Liège, ce début de Mondial est donc une réussite. « Oui, on aurait voulu battre la Croatie, mais ce n’est pas n’importe qu’elle équipe. Je crois que cette rencontre était équilibrée et ce point fait du bien à tout le monde », dit-il, tout en sachant que la suite sera corsée avec les Belges. « Il n’y aura pas grand-chose à améliorer, mis à part que nous avons reculé en début de seconde période. Ensuite, nous avons joué comme en première mi-temps avec un bloc assez compact. Il faut continuer comme ça et marquer des buts », avoue Selim Amallah qui veut retenir un bon match face à la Croatie.

« On ne vient pas en touriste, c’est déjà tellement difficile de se qualifier avec cinq places pour le continent africain. Il va falloir être à la hauteur, même si nous avons de jeunes joueurs qui découvrent le Mondial. Il ne fait pas se mettre trop de pression et jouer comme en club », conclut le défenseur central au Beşiktaş JK.


Lire la suite sur RFI