Mondial 2022 : Un dirigeant qatari reconnaît finalement la mort de centaines de migrants sur les chantiers

TalkTV

Voilà une sortie qui risque de faire parler. Dans une interview accordée au journaliste britannique Piers Morgan sur TalkTV, un dirigeant qatari a admis que des centaines de personnes, travailleurs migrants, avaient trouvé la mort sur les chantiers de la Coupe du monde. Alors que pendant longtemps la position officielle du Qatar était de recenser seulement trois morts lors de la construction des stades, Hassan Al-Thawadi, directeur du Comité suprême en charge de l’organisation du Mondial, a avancé une estimation "entre 400 et 500" décès sur "l’ensemble des chantiers liés à la coupe du monde". "Un mort est déjà un mort de trop", a-t-il poursuivi, dans des propos rapportés par le Parisien. "C’est simple. Tous les ans, les standards de santé et de sécurité se sont améliorés, du moins sur nos chantiers, les chantiers du Mondial, à tel point que nous avons des représentants de syndicats allemands, suisses, qui ont commenté cette amélioration", a commenté Al-Thawadi.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi