Mondial 2022: le défi du sélectionneur camerounais Rigobert Song au Qatar

AFP - -

Rigobert Song sera sur le banc camerounais, au Qatar. Celui que l’on considérait comme un « guerrier » sur le terrain lors de sa carrière de joueur saura-t-il faire oublier le fiasco du Mondial 2014 au Brésil pour les Lions indomptables ? Un défi de taille pour l'ancien défenseur aux 137 sélections avec le Cameroun.

La vie de Rigobert Song est un roman. Son histoire : celle d’un gamin qui n’a pas connu son père et qui dès le plus jeune âge s’est épris pour le ballon rond. Il termine major de la première promotion de la célèbre école de football des Brasseries du Cameroun.

Adolescent, Rigobert Song signe en 2e division au Red Star Bangou, gagne un peu d’argent pour mettre du beurre dans les épinards et soutenir sa mère qui l’élève seule. À 16 ans, le jeune homme rejoint le Tonnerre de Yaoundé, un des plus grands clubs du pays. Il découvre la sélection dans la foulée, et joue sa première la Coupe du monde en 1994 aux États-Unis, à seulement 17 ans.

« Au Cameroun, les gens l’aiment pour son charisme et sa détermination »

Défenseur puissant et agressif, Rigobert Song est exclu à deux reprises en Coupe du monde avec après avoir vu rouge contre le Brésil à 17 ans, en 1994, pour son deuxième match, il écope de deux jaunes contre le Chili en 1998. Avec ses coéquipiers Samuel Eto'o (devenu son président, à la tête de la Fédération camerounaise) et Jacques Songo'o, il participe quatre fois au rendez-vous du Mondial (1994, 1998, 2002 et 2010).


Lire la suite sur RFI