Mondial 2022 au Qatar : Olivier Véran estime qu'il serait «compliqué» de renoncer

Le porte-parole du gouvernement a estimé vendredi qu'il serait "compliqué" de renoncer maintenant à organiser la Coupe du monde de football au Qatar mais s'est réjoui de l'évolution des "mentalités" sur la question du changement climatique. "Ma conviction, c'est que si on devait prendre une telle décision, aujourd'hui on ne donnerait pas la Coupe du monde au Qatar, très probablement compte tenu de l'enjeu climatique", a-t-il dit sur RTL. Interrogé sur l'ancien président François Hollande qui a assuré jeudi que s'il était encore président, il ne s'y rendrait pas, Olivier Véran n'a pas répondu sur la probabilité d'un déplacement du président Emmanuel Macron sur place. "Ce qui a été décidé il y a dix ans par une centaine de pays dans le monde, qui a été accompagné pendant dix ans, c'est compliqué à quelques semaines du début de dire tout d'un coup: en fait, il ne faut pas le faire", a jugé le ministre. Les députés LFI sont contre " la coupe immonde" "Il y a 10 ans, les premières réacti