Mondial 2018 : la Russie va protéger ses stades des attaques de drones

R. Bx. avec AFP
La Russie veut empêcher le survol des stades et des centres d’entraînement du Mondial (illustration)

Moscou va brouiller les ondes qui permettent de diriger les engins volants.


La Russie va déployer lors du Mondial de football cet été des moyens militaires destinés à prévenir une éventuelle attaque de drone dans les stades qui accueillent la compétition, a rapporté lundi le quotidien russe RBK.

La menace terroriste est l’une des principales inquiétudes des autorités russes, qui luttent depuis des années contre une rébellion islamiste dans le Caucase du nord et qui interviennent militairement en Syrie aux côtés des forces du président Bachar al-Assad depuis septembre 2015.

Selon RBK, le chef d’état-major de l’armée russe, Valéri Guerassimov, a ordonné en février de mettre en place des unités chargées du brouillage électronique près des 12 stades de la Coupe du monde. Le but ? Rendre toute manipulation de drone impossible.


LIRE AUSSI > Faut-il craindre des dérapages racistes pendant la Coupe du monde en Russie ?

Selon une source au sein de l’armée russe interrogée par le quotidien, ce matériel militaire est encore secret et uniquement disponible pour les services de sécurité russes (FSB). D’autres observateurs ont indiqué avoir vu ce matériel en action en Syrie et dans l’est de l’Ukraine, dans le cadre du conflit qui oppose l’armée ukrainienne à des séparatistes pro-russes, rapporte RBK.

Des zones entières interdites au survol aérien

La Russie a mis en place des dizaines de zones d’exclusion aérienne qui couvrent non seulement les stades et les 11 villes hôtes, mais également les terrains d’entraînement et les hôtels où logeront les 32 sélections participant à la compétition.

Les autorités ont identifié 41 lieux autour desquels tous les types de vols seront interdits pendant le Mondial, sur des zones allant de 500 mètres à 10 kilomètres carrés. L’utilisation de drones sera, quant à elle, interdite dans une zone de 100 kilomètres carrés autour des 11 villes hôtes.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Unai Emery se dirige vers Arsenal
Incidents à Ajaccio : «Tout cela est trop grave», selon la députée de Seine-Maritime
Patrick Vieira à un pas de Nice
PSG : Buffon aux portes de Paris
L’Argentine au Mondial avec Lo Celso et Di Maria