Un monde du travail à réinventer pour faire une meilleure place aux femmes

La place des femmes dans les hautes sphères des entreprises canadiennes est toujours loin d'être acquise. En novembre, les Autorités des valeurs mobilières canadiennes (ACVM) ont publié leur septième examen consécutif sur la représentation féminine aux postes d'administrateurs et de membres de la haute direction. Sur les 600 émetteurs inscrits à la Bourse de Toronto de cette enquête, seulement 5 % étaient dirigées par une femme (chef de la direction) et 17 % comptaient une femme au poste de chef des finances.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles