« Le Monde » s’excuse après un dessin sur l’inceste jugé choquant

Source AFP
·1 min de lecture
« Le Monde » a publié un messages d'excuses sur son site web (illustration).
« Le Monde » a publié un messages d'excuses sur son site web (illustration).

C'est un dessin qui a provoqué un vif émoi sur les réseaux sociaux et a poussé le quotidien Le Monde à présenter des excuses, ce mardi 19 janvier. Le journal a assuré qu'il n'aurait « pas dû être publié ». Ce dessin signé Xavier Gorce, créateur des « Indégivrables » et collaborateur occasionnel du Point, est paru dans une newsletter du journal. Il montre un jeune pingouin demandant à un congénère : « Si j'ai été abusé par le demi-frère adoptif de la compagne de mon père transgenre devenu ma mère, est-ce un inceste ? » Le dessin a déclenché de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, certains dénonçant une forme de transphobie et reprochant au dessinateur de se moquer des victimes d'inceste.

« Ce dessin peut en effet être lu comme une relativisation de la gravité des faits d'inceste, en des termes déplacés vis-à-vis des victimes et des personnes transgenres », a souligné la directrice du Monde, Caroline Monnot, dans un message publié sur le site du quotidien. « Le Monde tient à s'excuser de cette erreur auprès des lectrices et lecteurs qui ont pu en être choqués », a-t-elle ajouté, rappelant au passage « notre engagement, illustré par de nombreux articles ces derniers mois, pour une meilleure prise en compte, par la société et par la justice, des actes d'inceste » et la « stricte égalité du traitement entre toutes les personnes ».

À LIRE AUSSI#MeTooInceste : « La soif vengeresse sera dure à étancher, car le crime est atroce »

Ces derniers jours, un mouvem [...] Lire la suite