Un monde sans plastique, est-ce possible ? [à vrai dire]

TV5MONDE
Le Canada et l’Union Européenne ont annoncé la fin du plastique à usage unique dans deux ans. Des mesures choc applaudies par les défenseurs de l'environnement. Mais à vrai dire, un monde sans plastique, est-ce possible ?

"Aujourd’hui, je suis heureux d’annoncer que dès 2021, le Canada va bannir les plastiques nocifs non réutilisables d’un océan à l’autre." Ces mots sont de Justin Trudeau, le Premier ministre du Canada. Le 10 juin 2019, Ottawa a emboîté le pas à l'Union européenne qui a annoncé en mars dernier, l'interdiction du plastique à usage unique en 2021.

Aujourd’hui, je suis heureux d’annoncer que dès 2021, le Canada va bannir les plastiques nocifs non réutilisables d’un océan à l’autre.

Justin Trudeau, Premier ministre du Canada


Au Canada, 57 millions de pailles sont utilisées tous les jours, 15 milliards de sacs plastique tous les ans. Moins de 10% du plastique utilisé est recyclé, selon les chiffres du gouvernement canadien. En France, 22% du plastique était recyclé l’an dernier.

L'origine du plastique

Le premier plastique, créé à partir d’une matière naturelle, la cellulose (du coton), a été créé vers 1860, pour remplacer l’ivoire présent dans les boules de billard.

Philippe Chalmin, professeur d’économie à l'université Paris Dauphine, indique, sur France Culture le 10 juin 2019, qu'à l'époque, "on ne parle pas encore de matière plastique". Le terme "matière plastique a été utilisé, semble-t-il, pour la première fois par un Belge". Il s'agit du chimiste Léo Hendrick Baekeland, l'inventeur du premier plastique synthétique, la bakélite.

Plus d'un siècle après son invention, on (...)



Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi