Monde : des passe-droits pour l'accès au vaccin anti-Covid font polémique

Dans plusieurs pays, des personnes non-prioritaires ont malgré tout réussi à accéder au vaccin contre le Covid-19. En Espagne, de nombreux responsables militaires et politiques sont accusés d'avoir bénéficié de passe-droits pour se faire vacciner. Le scandale est énorme. Limogeages et démissions s'enchaînent. Beaucoup ont dû s'expliquer publiquement. Même polémique en Italie, où ces privilégiés sont surnommés "les petits malins du vaccin". Dans le sud du pays, des dizaines de personnes se seraient fait vacciner sans en avoir le droit. Plaintes déposées au Brésil Au Brésil, de nombreuses plaintes ont été déposées contre des personnalités politiques, comme Reginaldo Prado, maire de Candiba. Il s'est fait vacciner alors que sa ville, qui compte 15 000 habitants, n'avait reçu qu'une centaine de doses à peine. À Manaus, confrontée à une situation sanitaire catastrophique, ce sont les enfants d'un député et d'un homme d'affaires qui ont bénéficié d'un passe-droit.