Le monde n'est plus dirigé par un "petit groupe de pays", dit la Chine au G7

·1 min de lecture
LE MONDE N'EST PLUS DIRIGÉ PAR UN "PETIT GROUPE DE PAYS", DIT LA CHINE AU G7

CARBIS BAY, Angleterre (Reuters) - L'époque où un "petit groupe de pays" décidait du sort du monde est finie depuis longtemps, a déclaré la Chine dimanche, en réplique à la volonté affichée par les membres du G7 réunis en sommet en Angleterre d'adopter une position unie face aux ambitions de Pékin.

"L'époque où les décisions mondiales étaient dictées par un petit groupe de pays est révolue depuis longtemps", a déclaré un porte-parole de l'ambassade de Chine à Londres.

"Nous avons toujours pensé que les pays, grands ou petits, puissants ou faibles, pauvres ou riches, sont égaux et que les affaires du monde devraient être traitées via des consultations entre tous les pays", a-t-il ajouté.

A l'occasion du sommet de Carbis Bay, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a animé samedi un débat au sujet de la Chine et il a appelé les autres dirigeants du G7 à parvenir à une approche unifiée face aux défis posés par Pékin, a dit une source.

Les membres du G7 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie et Japon) se sont entendus samedi pour proposer aux pays en développement un vaste programme en faveur de leurs infrastructures afin de concurrencer l'initiative chinoise de nouvelle "Route de la soie".

(Guy Faulconbridge; version française Bertrand Boucey)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles