Le monde sans fin, une BD didactique sur l'énergie devenue best-seller

Le monde sans fin, paru chez Dargaud fin 2021, s'est écoulé à plus de 500.000 exemplaires en 2022, devenant ainsi le livre le plus vendu de l'année. Une bande dessinée qui aborde la question de la dépendance aux énergies fossiles et le changement climatique, et que Sciences et Avenir vous recommandait déjà chaudement dès sa parution.

Cet article est extrait du mensuel Sciences et Avenir - La Recherche n°898, daté décembre 2021.

Nos sociétés se sont développées en utilisant toujours plus d’énergie.

"Comme si chaque Terrien avait à peu près 200 esclaves qui bossaient pour lui en permanence"

En comparant la puissance des machines avec l’énergie fournie par la force musculaire, "c’est comme si chaque Terrien avait à peu près 200 esclaves qui bossaient pour lui en permanence. Sans machine, il faudrait faire travailler 1400 milliards de Terriens pour avoir la même production", détaille Jean-Marc Jancovici, consultant en énergie et coauteur de cette bande dessinée. Et les énergies renouvelables ne sont pas près de changer la donne : de 1995 à 2018, la consommation de charbon a augmenté 12 fois plus que le solaire et cinq fois plus que l’éolien !

Les enjeux économiques, écologiques et sociétaux liés à la question de l’énergie

Avec les conséquences que l’on connaît : réchauffement climatique, épuisement des ressources, etc. Jean-Marc Jancovici et le dessinateur Christophe Blain nous expliquent de manière didactique les enjeux économiques, écologiques et sociétaux liés à la question de l’énergie et au changement climatique. Un pavé à dévorer dans la foulée de la COP27.

Le monde sans fin, Christophe Blain, Jean-Marc Jancovici, Dargaud, 195 p., 27 €

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi