Le monde face au virus : Royaume-Uni, Allemagne, Israël, Russie... qui rouvre ses commerces, qui reste fermé ?

franceinfo

Depuis le lundi 11 mai, 400 000 commerces de France peuvent à nouveau ouvrir en garantissant la sécurité des employés et clients. Seuls les cafés, bars et restaurants ne sont pas concernés par ce déconfinement. Mais comment cela se passe-t-il chez nos voisins britanniques, allemands, israëliens et russes ?

Au Royaume-Uni, c'est toujours le confinement. Dans la rue principale de Camden, à Londres, tout est fermé ou presque. Par exemple, un petit magasin de téléphonie mobile joue sur l'ambiguïté des consignes. Le patron a repris le travail, officiellement pour gérer les stocks. En pratique, il répare les écrans cassés des téléphones avec un masque et des gants. S'il doit fermer, ce sera définitif parce qu'au Royaume-Uni, contrairement aux salariés, les commerçants indépendants ne reçoivent aucune aide d'État. Et sans les clients, ce patron n'a tout simplement aucune chance de payer le loyer, qui s'élève à 3 200 euros par mois.

En Allemagne, les commerces et même les grands magasins ont rouvert. Le KaDeWe ("grand magasin de l'Ouest") l'un des monuments les plus visités de Berlin, avait dû fermer ses portes mi-mars, à cause de la pandémie. Mais il rouvre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi