Le monde de demain vu par les ados dans “We Demain”

Dans son numéro deux 100% ado, We Demain tire le portrait de 50 héros pour la planète, dont Jane Goodall, Bertrand Piccard et Jamie Margolin, la “Greta Thunberg” américaine. “Elle est incroyable dans la maturité de son discours alors qu’elle a 17 ans. Elle passe une bonne partie de son temps à manifester, faire grève, interpeller… Entendre proposer de la part de cette génération qu’il faut renverser le système est assez fort. Pour elle, il faut faire du lobbying, faire pression sur les pouvoirs établis, notamment la finance”, commente Antoine Lannuzel, rédacteur en chef du magazine, sur franceinfo mercredi 16 décembre. La presse jeunesse est “sérieuse” Un journaliste n’écrit pas de la même façon pour un adulte et pour un jeune. “Il y a une absence totale d’entourloupe. Il faut aller droit à l’information, aux chiffres, à l’action qui permet de résoudre le problème et tout ça dans un format très court. La presse jeunesse est une presse des plus exigeantes et des plus sérieuses”, explique Antoine Lannuzel, qui annonce une campagne de financement participative pour que We Demain 100% ado devienne un trimestriel.