Un «monde caché» à 500 mètres de profondeur sous la banquise

Cover Images/ABACA

Au large de la barrière de Ross, en Antarctique, des scientifiques ont découvert un écosystème à 500 mètres de profondeur, sous la glace.

C’est une surprenante trouvaille qu’a fait au hasard une équipe de scientifiques néo-zélandais au large de l’île de Ross, où se situe la plus grande barrière de glace du monde. L’été dernier, des chercheurs du National Institute of Water and Atmospherics (Niwa) et de l’institut Geological and Nuclear Sciences ont découvert la présence de dizaines d’animaux à environ 500 mètres de profondeur, ont-ils annoncé début juin.

D’après le «Guardian» , qui a relaté la nouvelle dimanche, les créatures, qui ressemblaient à des petits amphipodes d’environ 5 mm, formaient un véritable écosystème. «Nous sautions de joie parce la présence de tous ces animaux nageant autour de notre équipement signifie qu'il y a clairement un écosystème important là-bas, sur lequel nous ferons plus de recherches», a déclaré Craig Stevens, océanographe au Niwa. L’organisme de recherche a par ailleurs publié une vidéo sur laquelle on peut voir les crustacés se mouvoir autour de la caméra. Au départ, les scientifiques étaient venus pour étudier le rôle qu’un estuaire pouvait jouer dans la fonte des glaces. Mais ils n’attendaient pas à une telle découverte. «Pendant un moment, nous avons pensé que quelque chose n'allait pas avec l'appareil photo, mais lorsque la mise au point s'est améliorée, nous avons observé un essaim d'arthropodes d'environ 5 mm», a poursuivi la scientifique.

Les chercheurs connaissaient l’existence d’un réseau de lacs et de rivières d’eau douce caché sous l’Antarctique. Mais «réussir à observer et échantillonner cette rivière, c’est comme être le premier à entrer dans un monde caché», s’est enthousiasmé Huw(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles