"Tout le monde était complice" : Jean-Luc Lahaye payé plus cher que les stars des années 80 malgré le procès...

Accusé de viol et d'agression sexuelle sur deux mineures lorsqu'elles avaient 15 et 17 ans, Jean-Luc Lahaye a quitté la prison de la santé après 6 mois d'incarcération seulement. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris a pris cette décision après avoir consulté de nouveaux échanges entre le chanteur et l'une des plaignantes. Pour Julie Pietri, cette peine semble bien faiblarde. D'autant qu'elle connait certaines coulisses de cette sordide affaire.

Julie Pietri sort un nouvel album, Origami, 15 ans après son précédent opus Autour de minuit. Elle a, surtout, de nombreux dossiers à sortir à propos de l'époque des spectacles organisés par nostalgie des années 1980... notamment à propos des agissements de Jean-Luc Lahaye. "Les producteurs de certaines grandes tournées le savaient parfaitement et venaient même faire le baisemain aux jeunes filles dans les coulisses, se souvient-elle. Tout le monde était complice. Et on a continué à l'employer, en le payant plus cher que les autres. Et on dit que le machisme n'existe plus ? Quant à moi, si j'avais ouvert ma bouche un peu plus, on m'aurait intimé l'ordre de me taire sinon j'aurais été virée."

J'ai assisté à des choses terribles

Il faut dire que Julie Pietri et son confrère ne sont pas très amis. Interrogé sur son goût prononcé pour les très jeunes filles en 2015, Jean-Luc Lahaye avait parlé de la chanteuse en des termes...

Lire la suite


À lire aussi

Daniel Radcliffe atteint d'une maladie rare : il a souffert pendant de nombreuses années malgré les traitements
Melissa Theuriau et Nawel Debbouze : Belles-soeurs complices devant Jamel et des stars du foot
Laurent Ruquier perd son procès contre Catherine Barma : la somme astronomique qu'il doit payer

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles