"Notre monde est à nouveau en feu", dénonce le prince Harry à l'ONU

Le prince Harry le 18 juillet à l'ONU - David Dee Delgado Getty Images North America - AFP
Le prince Harry le 18 juillet à l'ONU - David Dee Delgado Getty Images North America - AFP

"Notre monde est à nouveau en feu", a déploré lundi le prince Harry à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies, en citant le réchauffement climatique, la guerre de la Russie en Ukraine et la pandémie de Covid-19.

Lors d'une cérémonie annuelle d'hommage à Nelson Mandela, le petit-fils de la reine Elizabeth est venu à l'ONU avec sa femme Meghan Markle et a raconté combien une photo de l'ex-dirigeant sud-africain avec sa mère Diana en 1997 avait marqué sa vie.

"Quand j'ai regardé la photo pour la première fois, ce qui m'a tout de suite interpellé, c'était la joie sur le visage de ma mère", a-t-il dit avant de poursuivre son discours sous le signe de la gravité.

"Des décisions audacieuses"

"De l'horrible guerre en Ukraine au recul des droits constitutionnels ici aux États-Unis, nous assistons à une attaque mondiale contre la démocratie et la liberté, la cause de la vie de Mandela", a dénoncé le prince Harry. "Les conséquences des décisions prises par certaines des personnes les plus puissantes dans certains des pays les plus riches se font sentir encore plus profondément à travers le continent africain", a-t-il ajouté.

"La pandémie, la guerre et l'inflation ont plongé l'Afrique dans une crise énergétique et alimentaire, a poursuivi le prince Harry, en jugeant aussi que la sécheresse sur ce continent est "le reflet des conditions météorologiques extrêmes observées dans le monde entier".

"Alors que nous sommes assis ici aujourd'hui, notre monde est à nouveau en feu" et "cette crise ne fera que s'aggraver, à moins que nos dirigeants ne dirigent, que les pays représentés par les sièges dans cette salle ne prennent des décisions audacieuses et transformatrices", a-t-il dit. "Notre monde doit sauver l'humanité", a réclamé le duc de Sussex.

Il a assuré par ailleurs avoir "toujours trouvé l'espoir sur le continent" africain lors de ses différentes visites. "Parce que malgré les difficultés persistantes, il y a des gens à travers l'Afrique qui incarnent l'esprit, les idées et les idéaux de Mandela, en s'appuyant sur les progrès qu'il a contribué à rendre possibles", a-t-il précisé.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles