Monaco : « On peut allier écologie et mode », assurent les stylistes de demain

FAST FASHION - A l’occasion de la Semaine européenne de la réduction des déchets avec le thème du textile, le musée océanographique de Monaco a invité 70 étudiants pour les sensibiliser aux enjeux écologiques liés à la mode

« On est en train d’arranger un vieux tee-shirt, trop grand et large, en robe », lance Clara, en classe de seconde au lycée François d’Assise-Nicolas Barré à Monaco. Guidée par une professeure du lycée professionnel des Palmiers de Nice, elle trace une ligne pour « ajuster la taille » après avoir défait les manches. Avec 70 autres étudiants, elle participe au « challenge » organisé par le musée océanographique de Monaco à l’occasion de la semaine européenne de la réduction des déchets avec le thème du textile.

« Cette industrie génère énormément de pollution dans les océans, surtout la fast fashion qui consiste à renouveler très rapidement des vêtements proposés à la vente, plusieurs fois par saison, voire par mois, développe Serge Gobbi, organisateur de l’événement et chef du service accueil au musée. Etant donné que le cœur de cible ce sont les jeunes, on a voulu proposer une action qui les touche en les mettant en lien avec des acteurs locaux déjà engagés. »

« Ça va avoir un impact sur notre avenir »

La salle de conférences du musée a alors été transformée en atelier de couture avec des bouts de tissus qui traînent sur les tables à côté d’un pistolet à colle, de la mac(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Nice : Un étranger qui devait quitter le territoire condamné pour avoir tailladé la joue d’un étudiant
Alpes-Maritimes : Les entreprises réclament un métro entre Nice et Monaco pour 2040
Procès de l’attentat de Nice : Les avocats des parties civiles appellent à ne pas se « laisser berner » par les accusés