Mon Compte Formation : attention à cette arnaque qui peut faire des dégâts

Cyprien Tardieu
·2 min de lecture
 Mon Compte Formation : attention à cette arnaque qui peut faire des dégâts
Mon Compte Formation : attention à cette arnaque qui peut faire des dégâts

Si un inconnu vous appelle pour aider à créer votre compte formation, fuyez ! En revanche, pensez-bien à transférer vos droits du DIF au CPF (compte personnel de formation) avant la date butoir fixée au 31 décembre 2020.

Sur Netflix, au moment de récupérer un colis ou au bord des routes, les escrocs sont partout, prêts à bondir sur n’importe quelle occasion pour vous délester de quelques euros. La dernière escroquerie en date vise Mon Compte Formation, la plateforme dédiée à la formation professionnelle.

Par téléphone, des personnes mal intentionnées, soi-disant mandatées par le minière du Travail, alertent les salariés sur le risque de perdre des crédits de formation avant la fin de l’année, prévient Le Figaro. Une information potentiellement vraie mais qui servirait en réalité à proposer des formations bidons à des prix exorbitants.

Une fois la confiance établie, les escrocs proposent leur aide pour créer un compte personnel de formation (CFP) et vendre ces fameuses formations. Pour vous prémunir de cette arnaque, préférez l’aide d’un proche pour vous éclairer sur les rouages de cette plateforme si vous n’y arrivez pas seul.

Plus que deux mois pour transférer vos droits

Actif depuis maintenant plus de cinq ans, le compte personnel de formation (CPF) remplace le droit individuel à la formation (DIF) depuis le 1er janvier 2015. Un laps de temps qui a permis à de nombreux actifs de transférer leurs droits DIF sur Mon Compte Formation. Si ce n’est pas encore le cas, dépêchez-vous : vous avez jusqu'au 31 décembre 2020 pour effectuer cette manipulation. Après cette date, il sera trop tard.

À LIRE AUSSI >> Attention à cette arnaque qui s’attaque directement à vos salaires

Vous pourrez trouver la somme de vos droits sur votre bulletin de salaire de décembre 2014 ou janvier 2015 ou encore sur l'attestation fournie par votre employeur. À deux mois et demi de la date butoir, seul un salarié sur quatre a déjà transféré ses heures de droit à la formation non utilisées.

Ce contenu peut également vous intéresser :