Momies : l'énigme du cimetière de San Bernardo

Dans un village de Colombie, les corps des défunts se momifient spontanément. Ce phénomène étonnant qui touche un cadavre sur cinq laisse perplexes les chercheurs. L'inhumation dans des caveaux en hauteur, loin de l'humidité du sol, pourrait accélérer la déshydratation des tissus et donc leur conservation. Reportage.

Cet article est extrait du mensuel Sciences et Avenir - La Recherche n°910, daté décembre 2022.

Une nature luxuriante défile à travers la fenêtre le long des routes des montagnes du centre de la Colombie. Au bout de quatre heures de trajet depuis la capitale, Bogotá, surgit le village de San Bernardo, à 1600 mètres d'altitude. Un village connu pour la fertilité de ses sols et la grande variété de fruits qui y sont cultivés. Mais aussi pour une autre particularité quasi inconnue : des corps qui se momifient - aujourd'hui encore - en l'absence de toute intervention humaine.

Des momies qui évoquent le réalisme magique de Gabriel García Márquez, mais qui n'ont rien à voir avec l'imagination du Nobel de littérature colombien : celles-ci sont bien réelles. Spécialiste du culte de la mort à l'Université Icesi (Cali, Colombie), Monica Castaño confesse qu'aucune étude scientifique n'a encore réussi à expliquer ce mystère. Surplombant le village, apparaît le cimetière sur une colline. Au fond, parmi les arbres et les caveaux fleuris, se trouve le mausolée où reposent les fameuses momies.

Crédit : BRUNO BOURGEOIS

Pourquoi un mausolée ? C'est que dans le cimetière, le nombre de caveaux est limité. La coutume veut que l'on déterre les corps environ sept ans après le décès pour transférer les restes dans des ossuaires. Mais à San Bernardo, environ 20 % des corps exhumés apparaissent momifiés. "Les momies ont commencé à apparaître dans les années 1960, une dizaine d'années après la construction de ce cimetière, raconte la directrice du mausolée, Rocio Vergara Rodri-guez. Aussi, les familles des défunts ont demandé que les corps soient conservés au lieu de les démembrer pour les transférer dans les ossuaires. Au début, les momies étaient gardées dans le sous-sol de la chapelle. Le mausolée a été créé pour mieux les protéger durant leur processus de décomposition. "

Car rien n'est fait pour forcer leur conservation, les momies sont simplement couchées sous un verre protecteur où el[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi