"Un moment unique": un réveillon de Noël solidaire sur la Seine organisé par le Secours catholique

·3 min de lecture
Le Secours catholique organise un Noël solidaire dans une péniche sur la Seine pour des familles dans le besoin, le 24 décembre 2021. - BFMTV
Le Secours catholique organise un Noël solidaire dans une péniche sur la Seine pour des familles dans le besoin, le 24 décembre 2021. - BFMTV

876450610001_6288584288001

Pour que Noël ne soit pas synonyme de solitude. Comme chaque année, le Secours catholique a emmené plusieurs centaines de ses bénéficiaires pour une balade festive et gourmande sur la Seine à Paris, à bord de péniches. L'opportunité d'oublier ses soucis quotidiens l'espace d'une soirée et de se rassembler, particulièrement après une année encore marquée par la pandémie.

"On a vécu une année difficile, une année où on a parfois été isolés les uns des autres et cette année plus que jamais pour les personnes les plus pauvres, qui sont aussi souvent les plus seules, se retrouver pour faire la fête au milieu de Paris sur la Seine, c'est vraiment un moment tout à fait unique pour elles", se félicite Vincent Destival, délégué général du Secours catholique, au micro de BFMTV.

Pour l'occasion, de nombreuses familles sont présentes, 300 personnes au total, principalement venues de région parisienne. Certaines vivent dans la rue, d'autres à l'hôtel. Pour elles, passer le réveillon de Noël en ne restant pas isolés est primordial.

"Besoin de fraternité"

"(Ces familles) ont besoin de cette fraternité, c'est ce qu'elles demandent en premier. On a besoin d'être avec les autres et c'est ça qu'on rend possible ce soir", explique Vincent Destival.

Cette année, en raison du Covid-19, l'association a dû s'adapter et revoir à la baisse ses plans pour l'événement. "On aurait voulu être 600, mais on a été prudents donc on n'est que 300. C'est quand même la fête (...), les gens sont joyeux, heureux, il y a pleins d'enfants qui jouent, qui dansent", se console Vincent Destival.

Malgré la pandémie, il s'agit de "garder nos valeurs", estime Louise Mellier, bénévole de l'association pour qui il était crucial de maintenir cette fête. L'année passée, l'événement annuel avait en effet dû être annulé en raison de la pandémie de Covid-19.

"Ça nous a manqué l'an passé", se souvient Mahjoub Ouardi, 75 ans, retraité. "C'est tout de même mieux ici autour d'un bon repas".

À bord, les enfants zigzaguent entre les tables dressées et décorées pour l'occasion. On discute sous les guirlandes lumineuses accrochées aux baies vitrées, qui clignotent au rythme de la musique jazz.

"Une année difficile"

Jamila, 47 ans, est venue seule ce soir, sans ses deux adolescents qui passeront le réveillon chez sa soeur. "J'avais envie d'être avec des amis", confie-t-elle. "Ça fait du bien de voir d'autres personnes, c'est comme une petite famille".

Vin chaud à la main, cette nouvelle bénéficiaire évoque notamment "une vie qui est devenue trop chère", une "année difficile" qui l'a contrainte à pousser la porte de l'association. "Depuis la crise tout est devenu plus cher, l'essence par exemple", détaille cette fonctionnaire, agent technique de surface.

Jamila est venue en car de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) en fin d'après-midi. "On sort de la routine, dit-elle d'une voix rauque, on oublie un peu les événements actuels".

Le Secours catholique a organisé ce type d'événements jeudi soir un peu partout en France. 10.000 personnes au total ont pu en bénéficier ce 24 décembre.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles