Molnupiravir, fonte des glaces et décès de Michael Collins : l'actualité des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 29 avril 2021 : l'antiviral Molnupiravir montre de bons résultats contre le Covid-19, la fonte des glaciers accélère de plus en plus, et Michael Collins, le troisème homme de la mission Apollo 11, est décédé.

L'actualité du 29 avril 2021, c'est :

En santé : .

  • Quelques laboratoires, dont Pfizer, Merck MSD et l'Institut Pasteur, tentent de mettre au point un médicament anti-viral contre le Covid-19, en plus des vaccins qui existent déjà.

  • Parmi eux, le laboratoire Merck MSD a développé le Molnupiravir, un anti-viral à large spectre, qui fonctionne sur plusieurs types de virus et qui a d'abord été développé contre la grippe.

  • Après de premiers tests concluants, la recherche vient d’entrer dans une phase III, avec 1.500 patients selon

En nature :

  • Le satellite Terra a récolté en vingt ans 500.000 images de la cryosphère, qui correspond aux zones glacées à la surface de la planète.

  • Les images révèlent que la fonte des glaciers s'accélère du fait de la hausse des températures, avec 267 milliards de tonnes relâchées en moyenne tous les ans entre 2000 et 2019.

  • Les glaciers sont actuellement responsables de 20% des 0,74 mm annuels de la hausse du niveau des mers, les 80% restant provenant pour moitié de la dilatation des océans du fait d’une température de l’eau plus élevée et de la contribution des calottes glaciaires nord et sud.

En espace :

  • Michael Collins, le troisième homme de la mission Apollo 11, celui qui n'a pas marché sur la Lune, est décédé le 28 avril 2021 d’un cancer à l’âge de 90 ans.

  • Il est resté en orbite autour de la Lune le 20 juillet 1969, à bord du module de commande et de service Apollo, à 97 kilomètres du sol pendant que Neil Armstrong et Buzz Aldrin descendaient se poser sur la Lune dans le module lunaire.

  • Quelques mois après Apollo 11, Michael Collins quitta le Corps des astronautes de la Nasa pour un poste gouvernemental.

En espace :

  • Une équipe de chercheurs de l'université de l'Ohio a observé le plus proche trou noir de la Terre.

  • Si elle est confirmée, sa masse estimée à 3 fois celle du soleil en fait le plus petit observé à ce jour. Et à seulement 1500 années-lumière de la Terre, c'est aussi le plus proche.

  • La présence de ce trou noir a été [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi